Quatre tendances qui transformeront le cloud computing en 2021

Quatre tendances qui transformeront le cloud computing en 2021

La crise pandémique a validé la proposition de valeur du cloud, qui est devenu un élément essentiel du système d’information des entreprises et une approche salvatrice des architectures informatiques en cette période, caractérisée par une explosion du modèle de télétravail.

Pour la quasi-totalité des entreprises, la continuité d’activité durant 2020 s’est réalisée via et grâce au cloud. Toutes ont enclenché une accélération de leur transformation digitale, notamment leur transition vers le cloud, qui est devenu une priorité.

Dans cet article, nous allons discuter les quatre tendances qui transformeront le cloud computing en 2021, en se basant sur les différents rapports de Forrester, Gartner et d’autres analyses du marché.

  • Le décollage du Edge computing

Le Edge computing est une forme d’architecture informatique jouant le rôle d’alternative au Cloud Computing. Il s’agit du traitement des données à la périphérie du réseau, et ça désigne le traitement informatique qui s’effectue à l’emplacement physique de l’utilisateur ou de la source des données, ou à proximité.

Selon les prévisions de Forrester, de nouveaux modèles commerciaux vont émerger en 2021 et qui faciliteront le déploiement de l’Edge Computing. Les efforts des plateformes de cloud pour être compétitives, l’AI et la 5G faciliteront la croissance de l’Edge Computing.

Les grands fournisseurs, tels que Dell, HPE, IBM et Intel, doublent leur part de marché dans le domaine de l’Edge en proposant des solutions de type « cloud » qui peuvent être déployées n’importe où, et les réseaux de diffusion de contenu et les fournisseurs de colocation de centres de données offrent des services de calcul de pointe dans des centaines ou des milliers de points de présence locaux.

  • L’accélération de l’adoption du FaaS

Parmi les tendances « Serverless » les plus prouesses et les cinq services Cloud les plus performants en 2020, figure le « Function as a Service », selon le dernier rapport Flexera « State of the Cloud ». Son adoption est en pleine accélération. Forrester estime que 25% des développeurs exploiteront intensément le serverless et le FaaS (Function as a Service) en 2021.

  • L’émergence du modèle multi-cloud

Selon Gartner, 81% des utilisateurs des cloud publics travaillent avec deux fournisseurs ou plus. Le modèle multi-cloud deviendra la nouvelle norme en 2021. En tirant parti du meilleur de chaque cloud, que ce soit pour leur infrastructure, sécurité ou disponibilité, les entreprises ont la possibilité d’atteindre un modèle adapté à leurs données et applications, leur permettant également de limiter la dépendance à un fournisseur.

En effet, selon Gartner, les stratégies multi-clouds réduiront la dépendance aux fournisseurs pour deux tiers des organisations d’ici 2024 et les aideront à améliorer la continuité des activités, particulièrement en cas de panne ou de baisse de performances de l’un de leurs clouds.

  • SASE : Vers une sécurité cloud native

La cybersécurité du cloud privé/hybride/public est évidemment primordiale. Et la tendance de 2021 est le SASE. Partant du principe que la sécurité doit provenir du cloud pour assurer son universalité, le SASE combine SD-WAN, Zero Trust, Web Gateways, CASB (Cloud Access Security Broker) et console centrale dans le cloud, de sorte que le trafic soit sécurisé de l’utilisateur à l’application, indépendamment du lieu où se trouve le premier et de l’endroit où est hébergée la seconde.

Related Posts

Leave A Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *