Les 6 stratégies de migration vers le cloud !

Les 6 stratégies de migration vers le cloud !

Une stratégie de migration réussie doit pouvoir répondre à des critères tels que la réduction des couts d’hébergement de votre infrastructure, et un meilleur alignement entre les objectifs techniques et fonctionnels. Cet article détaille 6 stratégies pour mener à bien une migration vers le cloud :

1 — Lift and Shift

C’est la migration la simple et la plus utilisée, il s’agit de déplacer les applications et les données d’un serveur (on-premise ou sur le cloud) vers le cloud cible.

On prend la même application déployée sur une machine dans l’infrastructure courante, et on la redéploie dans le même type de machine avec les mêmes capacités dans le cloud cible.

Très peu de changements sont réalisés lors de cette migration, il suffit d’adapter les nouveaux outils d’exploitations ainsi que la mise en place d’un nouveau plan d’adressage qui contient les nouvelles adresses IP des machines.

L’inconvénient de cette migration c’est que très peu d’améliorations au niveau des couts de l’infrastructure ainsi qu’au niveau opérationnel sont réalisables, étant donné que c’est dû copier coller d’infrastructure en revanche c’est un type de migration rapide à réaliser.

2 — Replatforming (Lift and Reshape)

Dans ce cas, on applique le lift and shift pour la majorité des applications à migrer, et on effectue quelques changements par rapport à l’ancienne architecture pour pouvoir tirer profit sur certaines aspect du nouveau cloud provider.

Par exemple, vous souhaitez réduire vos opérations sur la maintenance de vos bases de données, vous pouvez migrer votre base actuelle vers une base managée, ou si vous souhaitez que votre application soit totalement managée, vous pouvez migrer votre application sur un service managé sur le cloud cible.

Cette méthode vous permet d’avoir plus de gain en réduisant le temps de maintenance sur vos diverses applications ou bases de données, et vous permet aussi de réduire les couts de votre infrastructure.

3 — Refactoring (Decoupling applications)

Il s’agit de repenser les architectures des applications, avant de déployer dans le cloud cible, afin de tirer profit des avantages du cloud.

En général, cette méthode est utilisée lorsque l’on souhaite avoir une plus grande scalabilité, résilience, performance et que l’on souhaite rajouter des fonctionnalités que l’architecture actuelle ne peut pas supporter.

Par exemple si vous souhaitez migrer d’un monolithe vers une architecture micro-services, cette méthode est la plus adapté. En revanche elle est plus couteuse en matière de temps mais peut apporter beaucoup de plus values.

4 — Repurchasing (Replace, Drop & Shop)

Cette méthode est utilisés pour les produits SaaS, vous pouvez décider de migrer en changeant de solution Saas, par exemple migrer votre CMS vers Drupal où votre CRM vers SalesForce.

5 — Décommissioner

Vous pouvez lors de votre migration faire le décommissionnement d’une application, en effet si celle-ci n’est pas utilisée et qu’elle apporte très peu de plus-value d’un point de vue business et aussi opérationnelle, il est souvent préférable de décommissioner l’application plutôt que de la migrer au risque d’engendrer plus de couts.

6 — Retain

Il s’agit ici de ne pas faire la migration de l’application vers le cloud, en général cette méthode est appliquée si l’application n’apporte pas de plus value business, n’est pas critique, et n’est pas assez mature pour faire une migration vers le cloud, alors vous pouvez envisager de ne pas faire la migration de l’application dans l’immédiat.

Chez PISQUARE nous appliquons ses stratégies de migration, nous assistons nos clients dans le choix des migrations à faire pour chaque application afin de réduire le cout de leurs infrastructures, leur apporter la flexibilité du cloud et la facilité d’améliorer leurs applications facilement tout en gardant une infrastructure performante, scalable et résiliente.

Related Posts

Leave A Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *